ACTUALITÉS

Incubateur TAg22 - ZOOM sur les projets de la promo #4

(09/04/2021)

TAg22 lance son 5ème appel à projets à destination des candidat·e·s souhaitant intégrer la nouvelle promotion (#5) de l’incubateur.
Pour l'occasion, nous vous proposons un zoom sur les projets de la promo #4. Nous vous présentons 2 des 4 projets en ce mois d'avril, les 2 autres vous seront présentés en mai.

E.M.I.I.


E.M.I.I. Espace de loisirs pour grands enfants curieux d'Histoire(s)


Quand Delphine Guglielmini a suivi sa formation CREOPSS en 2019-20, elle a étudié ce projet qui lui tenait à cœur : un musée alternatif, vivant, participatif. E.M.I.I., c'est donc un Espace Muséal Immersif & Inspirant.

Un musée participatif (dans le sens où la parole des habitant.e.s et touristes est centrale), c'est un parcours de scénographies sur l'histoire locale, un cabinet de curiosités mettant en valeur des personnalités locales ou des actions collectives, une boutique de produits dérivés culturels et des ateliers de pratique artistique et créative, avec de l'événementiel pour dynamiser le futur lieu.
Avant de voir sortir de terre un tel musée collaboratif, il convient de construire d'abord une dynamique et de fédérer des personnes volontaires, physiques et morales (particuliers, artisans, entreprises, collectivités) autour d'un "épicentre" culturel et touristique commun, en territoire rural ou rétro-littoral. L'objectif est d'abord de construire les fondations d'une société coopérative avant de rechercher une adresse précise, car un bâtiment, c'est une charge.

A la suite du CREOPSS, intégrer l'Incubateur TAg22 était une évidence pour Delphine. Elle nous raconte son projet et ce que lui a apporté l'Incubateur.

 Raconte-nous, d'où t'est venue cette idée de projet ?

E.M.I.I. - ActivitésJe suis architecte de formation, spécialisée en patrimoine, avec en parallèle, un goût prononcé pour les pratiques artistiques collectives. Je me suis également intéressée à la vie politique locale en étant élue conseillère municipale de ma commune d'adoption en 2008-2014. Aujourd'hui, tout en portant ce projet entrepreneurial, je fais partie de l'équipe de la SCIC KEJAL, du conseil de développement du pays de Saint-Malo (CODESEN) et suis en charge de la diffusion pour des artistes d'ici.

En suivant des chantiers de restauration, en assistant à des visites patrimoine où il n'y avait que des retraité.e.s, en constatant pourtant l'intérêt pour l'Histoire avec le développement des fêtes médiévales et autres reconstitutions même dans des séries à succès, je me suis interrogée : "Comment dépoussiérer notre vision du patrimoine, pour en extraire toutes les richesses utiles pour aujourd'hui et demain ? Les gens d'hier aimaient rire et vivre comme nous ; Comme nous, ils ont eu le souci de transmettre le meilleur d'eux-mêmes, non ?" De fil en aiguille, la question s'est transformée en : "Et si on créait un musée participatif entre Rennes, Saint-Malo et Dinan, on y mettrait quoi ?"

 Pourquoi as-tu intégré l’Incubateur du TAg22 et qu'est-ce que ça t'a apporté ?

Lors de la soutenance orale de la certification "Entrepreneur.e de l'économie solidaire et du développement durable" en juin 2020, je voyais bien les actions qu'il me restait à faire, les recherches à compléter : j'avais besoin d'explorer encore davantage ce projet muséal alternatif. Mais surtout, la crise 2020-21 a complètement rabattu les cartes : ce sera quoi, la culture, le patrimoine, le tourisme de demain ?! Soit je passais à autre chose dans ma vie professionnelle, soit j'allais au bout de ce que j'avais commencé à esquisser. L'incubateur m'a donné la discipline de poursuivre mes recherches, m'a permis de rencontrer des élu.e.s, des chargé.e.s de mission, des expert.e.s que je n'aurais pas osé rencontrer de moi-même, seule. La force d'Adrien Arnaud est de garder un œil sur l'avancement du projet, d'avoir un regard extérieur à la fois bienveillant et stimulant. Et toujours avec calme. Et puis, il y a cette énergie du groupe aussi : on arrive chacun.e avec des projets qui ont du sens pour ce territoire. C'est hyper-inspirant.

Mais tout n'est pas rose, soyons clair.e.s : il n'y a pas de financement quand on est porteur.se de projet à ce stade d'avancement. La pression financière sur le quotidien est bien réelle. Les financeurs et les politiques cherchent de "l'innovation sociale" dans tous les domaines, sans se soucier de celles et ceux qui osent le premier pas. Sans forme juridique, on n'est rien ! Personnellement, j'ai failli tout lâcher plus d'une fois. L'autre point noir lié à la situation sanitaire cette fois, est l'étalement du calendrier et la difficulté de rencontrer des personnes en vrai. On a beau dire : le distanciel n'assure pas la même qualité de relationnel que lorsqu'on partage un thé ou un café.

 Où en es-tu dans ton projet ?

E.M.I.I. - PhotoAujourd'hui, malgré la crise sanitaire, culturelle, politique, des subventions publiques, nous sommes 5 jeunes femmes de 18 à 41 ans, portées par ce projet un peu fou. Je ne suis plus seule et ça fait énormément de bien de partager nos points de vue et pratiques, même si la machine n'avance pas aussi vite que je le souhaite. Jeunes et avec un emploi en parallèle aussi, car la situation le nécessite. Donc, nous prenons le temps de nous connaître et de mieux connaître notre environnement et les habitant.e.s qui font ce territoire des Pays de Dinan et de Saint-Malo.

Ma force (Delphine) est d'être formée en entrepreneuriat de l'économie sociale et solidaire et du développement durable, et issue de l'architecture du patrimoine. Celle de Lucile est de connaître les besoins de l'Éducation nationale en terme de pédagogie, ludique notamment. Celle de Maïté est de travailler avec des partenaires culturels et d'assurer une gestion associative et événementielle. La force d'Emanuela est d'avoir un regard pointu de doctorante et d'italienne sur ce projet. Enfin, Bethsabée notre benjamine, a la culture et les mots intransigeants des jeunes sur des actions "patrimoine" habituellement créées par et pour des retraité.e.s. Par ailleurs, chacune a déjà eu l'expérience de travailler avec des municipalités. Notre projet associatif s’inscrit dans les champs de l’éducation au patrimoine, du tourisme rural et des loisirs créatifs éco-responsables. Le fait qu'il puisse être une réponse aux problématiques interculturelles du monde d’aujourd’hui nous motive vraiment.
Nous en sommes à la finalisation de l'écriture de nos statuts associatifs : il s'agit d'une association de préfiguration de SCIC (société coopérative d'intérêt collectif) qui se nommera probablement JOIE DE VIVRE ICI.

 As-tu un appel à lancer, une demande particulière, quelque chose de spécial à dire ?

Cercle vertueux d'une SCICCréer une SCIC n'est pas simple et demande du temps, mais surtout de l'implication bénévole. Il s'agit de concevoir et de tisser de nouveaux échanges économiques durables, de mettre en place des partenariats solides. Dans des filières Patrimoine, Culture, Loisirs, Tourisme en fragilité économique qui plus est. Aujourd'hui, nous sommes aux prémices (aux pr-EMii-ces comme j'aime l'écrire) du réseau de partenaires. Dans la démarche idéale, un comité de pilotage de 6-8 professionnel.le.s est à constituer, puis une douzaine de réunions de travail collectif est à préparer, coordonner, animer, synthétiser. Je travaille cette méthodologie d'animation de réseau.

En parallèle, nous avons envie d'utiliser la première association JOIE DE VIVRE ICI pour gagner en visibilité à travers des actions de médiation culturelle courant 2021-22, pour nous tester aussi. Je lance donc un appel à tou.te.s : faisons en sorte que cette situation sanitaire s'arrête et que la dynamique culturelle reprenne ! De manière plus concrète, je demande à ce que les personnes qui seront contactées par nos soins se montrent ouvertes à ce projet coopératif. Et si certaines lectrices ou lecteurs se sentent motivé.e.s pour s'impliquer dans notre démarche, welcome !
Enfin, pour les futur.e.s incubé.e.s du TAg22 : montrez-vous persévérant.e.s et jouez en collectif. Même moi, j'aime ça maintenant !

------------------- CONTACT -------------------
E.M.I.I.
Association Loi 1901 de préfiguration de la SCIC d'acteurs et actrices du patrimoine en cours de constitution
Pays de Dinan et de Saint-Malo
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 78 35 30 30

 

SWING STEP


SWING STEP - Logo et photo


SWING STEP, c'est une méthode d’accompagnement pour que chacun puisse aligner ses choix et ses projets de vie pro / perso sur ses essentiels, et réinventer une vie qui lui ressemble. Elle s’appuie sur l’Expérience et des outils innovants et ludiques. Le tout sur un ton décalé… parce qu’on peut aussi apprendre en s’amusant !

Mais SWING STEP, c’est d’abord l’histoire d’une belle rencontre. Celle de 3 entrepreneuses de la Vallée de la Rance, Dorothée Bedell, Sophie Robert et Sylvie Guyot-Reine qui souhaitaient entreprendre "autrement" : en collectif, en remettant l’humain au cœur de l’entreprise, en permettant à chacun de trouver sa place. Intégrer l'Incubateur TAg22 leur a permis de structurer ensemble ce projet commun en tenant compte de leurs valeurs de partage, de collaboration, et d’envie de faire autrement. Nous avons souhaité en savoir plus.

Racontez-nous, comment est né ce projet ?

L’idée vient de nos parcours respectifs : nous avons créé le programme que nous aurions aimé trouver lorsque nous étions nous-mêmes en période de questionnement sur le sens et l’utilité de nos vies pro / perso.
* Sophie, en questionnement écologique : « Je souhaitais créer un projet à impact mais la seule réponse était le bilan de compétences avec une reconversion comme chargé(e) de mission en environnement. Puis j’ai poussé la porte de l’ESS avec une formation longue, Creopss, pour entreprendre autrement. Cette phase de questionnement aurait été plus efficace si je m’étais posée les bonnes questions dès le départ. »
* Dorothée, en questionnement professionnel : « Je venais de lancer il y a un an ma propre entreprise mais je me suis sentie très vite rattrapée par mes propres peurs et doutes car je n’avais pas suffisamment pris le temps de savoir si ce projet était complètement aligné avec mes besoins du moment. J’ai voulu rebondir rapidement sans m’interroger sur la notion de sens et j’ai finalement perdu beaucoup de temps et d’énergie en voulant en gagner ! »
* Sylvie, en questionnement pro et perso : « J’étais en démarche de développement personnel depuis plusieurs années afin de retrouver un équilibre entre ma vie pro et perso, mais j’ai quand même abouti à un burn-out professionnel car je ne m’étais pas posé d’abord la question de ce qui faisait vraiment sens pour moi et de ce qui m’animait vraiment. Mon accompagnement de l’époque était trop conceptuel et pas assez pratico pratique, j’ai perdu beaucoup de temps, d’énergie et d’argent… » 

C’est ce temps et cette énergie précieuse que nous souhaitons faire gagner aux personnes qui ont pris conscience qu’elles ne souhaitent plus fonctionner comme avant mais qui pour autant ne trouvent pas de solution directement à leur mesure.
Swing Step c’est vraiment cette étape pleine de sens, pour que chacun se pose et puisse retrouver ses essentiels, prendre du recul et de la hauteur faire des choix éclairés avant d’impulser des changements dans sa vie comme par exemple intégrer un dispositif ou une formation qui lui correspondra ensuite complétement.

Notre posture est celle de la facilitation. Nous sommes là pour faire vivre des expériences, donner les clés et les ressources pour que chacun devienne acteur de son propre changement et contribue ainsi, à sa façon, à un monde en mutation.

Sophie Robert    Dorothée Bedell    Sylvie Reine
De gauche à droite : Sophie Robert, Dorothée Bedell, Sylvie Guyot-Reine


Qu'est-ce qui vous a poussé à intégrer l’Incubateur du TAg22 ?

Notre projet est collectif et l’incubation nous a permis de structurer ensemble ce projet commun en tenant compte de nos valeurs de partage, de collaboration, et d’envie de faire autrement. Pourquoi le Tag et pas un autre type d’incubateur type BGE ? Nous souhaitions placer le projet au cœur de l’économie sociale et solidaire. Entreprendre « autrement » pour nous avait autant de valeur que former autrement. Réinventer l’entreprise de l’intérieur et s’inscrire dans un écosystème plus vaste. Enfin, même en digital notre projet a son territoire au cœur. Nous mettons en lumière des talents locaux dans nos interviews, professionnels de l’accompagnement ou personnes inspirantes. Et bien sûr, dès que les mesures sanitaires s’allègeront, nous avons bien l’intention de réaliser nos lives dans des lieux atypiques du territoire pour les faire découvrir au plus grand nombre.

L’incubation au TAG 22 nous a permis d’adapter et de concrétiser notre projet grâce au soutien et à l’enthousiasme de notre coordinateur Adrien Arnaud, d’élargir nos horizons avec les interventions de professionnels et d’expérimenter la puissance du co-développement avec les autres incubés. Le TAG nous a permis de faire évoluer notre projet, d’être agiles dans cette période d’incertitudes et de mutation. Le TAG nous a permis d’oser et d’ouvrir le champ des possibles sans s’enfermer dans des schémas trop classiques, bref en un mot « d’entreprendre autrement » !

Où en êtes-vous dans votre projet ? Quelle est la prochaine étape ?

SWING STEP - Carnet de voyageNous sortons d’une période de 3 mois de test, humainement très riche, avec 35 testeurs d’horizons variés véritablement conquis par la pédagogie active de notre méthode bien au-delà de nos espérances. Nous avons pu constater nous-mêmes les premières transformations. En quelques semaines : une DRH qui va faire de la marche nordique avec une salariée de l’entreprise, une personne qui s’est remise à lire sur le tard et découvre le développement personnel, une autre qui a trouvé du temps pour elle dans la semaine et s’est remise en marche vers un nouveau travail, une entrepreneuse débordée qui retrouve un équilibre vie pro/vie perso…

Les retours nous ont également permis d’affiner le programme et de prévoir une commercialisation mi-avril via le site internet (en cours de finalisation). La page facebook @swingstep.fr elle existe déjà et nous y diffuserons prochainement les retours de nos testeurs ainsi que des extraits de contenu de nos supports, pour que les expériences soient palpables. La phase suivante, 2ème semestre 2021, c’est le présentiel bien sûr ! Nous travaillons sur des capsules de formation de plusieurs jours d’ici le mois de Septembre qui seront testées en Juin.

Avez-vous un appel à lancer, une demande particulière, quelque chose de spécial à dire ?

Ulule - Campagne de financement participatifNous venons de lancer une campagne de financement participatif pour la digitalisation professionnelle de notre offre, pour pouvoir proposer une plateforme qui facilite l’accès de nos contenus pédagogiques et pour favoriser la visibilité de notre programme. Merci à tous ceux qui souhaitent nous apporter leur soutien bien sûr. C’est important pour un entrepreneur de mesurer l’impact de son projet ! Les contreparties des dons font également vivre des associations et artisans locaux.

Et surtout, surtout, partagez la campagne ulule avec les personnes de votre entourage qui sont dans cette quête de sens, qui se posent mille et une question, et ne trouvent pas de réponses adaptées ! c’est l’occasion pour elles de découvrir le programme sur un mois pour le tester en douceur.

------------------- INFORMATIONS PRATIQUES -------------------

Du fait de cette période si particulière, SWING STEP a démarré avec une première offre en ligne : un format accessible au plus grand nombre, qui s’adapte au rythme et contraintes de chacun. Ce programme est vendu sous forme d’abonnement mensuel au prix unique de 29 € sans engagement. Il est donc possible de sortir et rentrer du programme comme on le souhaite. Chaque mois, une nouvelle thématique surprise est proposée (ex : la magie des rencontres, définir son cap pour l’année , son rapport au temps…) et déclinée avec une expérience différente à vivre chaque semaine de chez soi, dont une expérience sensorielle en Nature, et des boosters collectifs (un groupe privé FB, une interview d’une personne inspirante, des lives et un podcast).

SWING STEP
Dorothée Bedel, Sophie Robert et Sylvie Guyot-Reine
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 18 24 11 90
https://www.facebook.com/swingstep.fr
https://fr.ulule.com/swing-step/

 


 

Associations du Pays de Dinan, rejoignez l'opération "Collecte de journaux" pour financer vos projets !

(30/03/2021)

Réalisez une action écologique tout en assurant une source de financement régulière pour vos projets.

► Vous êtes une association locale ?
Collectez les journaux auprès de vos membres, familles, commerces… puis déposez-les à l’Esatco Les Pifaudais à Quévert. Ce qui était au départ un déchet est transformé en ouate de cellulose, un isolant écologique, par l’entreprise Cellaouate vers Morlaix. Votre association est ensuite rétribuée au poids de journaux collectés, sur la base de 70€ la tonne.

Découvrez le concept en vidéo !


► Vous êtes une entreprise ?

Faites don de vos journaux à une association locale dans le cadre de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) !

► Vous êtes une collectivité ?
Soutenez l'opération "Collecte de journaux" en relayant le projet auprès des associations de votre commune. Vous pouvez également proposer une aide logistique aux associations collectrices : mise à disposition  de contenants ou d'un local pour le stockage, aide pour le transport...